+33 6 72 16 84 02

Maintenance de contenus : quand faut-il mettre à jour vos articles de blog ?

par | Content Marketing

Tous les propriétaires de blog ont le même objectif : voir leurs articles apparaître sur la première page des résultats de recherche Google. Trop souvent, ils voient la quantité comme la recette miracle pour dominer les moteurs de recherche. Les contenus s’enchaînent, tandis que les mises à jour sont négligées quand elles ne sont pas carrément oubliées, aspirées dans le tourbillon des nouvelles publications. Pourtant, parmi les articles de blog déjà publiés, la matière à travailler est conséquente et son potentiel trop souvent inexploité. Ce sont précisément ces articles enfouis dans les profondeurs du blog qui, s’ils sont bien optimisés, peuvent apporter la majeure partie du trafic organique au site. Quand et comment mettre à jour vos articles de blog ? Les réponses dans cet article !

 

 

Pourquoi est-il important de mettre à jour ses articles de blog ?

Les propriétaires de blog peuvent être tentés de supprimer les contenus qu’ils estiment trop vieux sur leur site et de mettre en ligne toujours plus de nouvelles publications. Or, à chaque fois qu’un nouveau contenu est produit, Google a besoin d’un certain laps de temps, plus ou moins long, pour le « digérer » et commencer à l’afficher sur les pages de résultats de recherche. La vitesse à laquelle ce processus se déroule dépend de nombreux facteurs, dont l’âge et l’autorité du blog. La mise à jour des articles de blog est donc importante, voire essentielle.

 

 

Des mises à jour régulières pour des articles de blog de qualité…

Les données, notamment chiffrées, renseignées dans un article peuvent parfois évoluer et devenir obsolètes. Une veille et des mises à jour de l’information sont donc nécessaires pour avoir la certitude d’offrir toujours un contenu de qualité aux utilisateurs. Vérifier si les liens vers lesquels renvoie l’article sont toujours actifs est également une bonne pratique à adopter.

 

… et des lecteurs satisfaits !

La modification des anciens articles de blog permet de réduire le taux de rebond du site. Cet indicateur est déterminant puisqu’il permet de connaître le temps de présence des visiteurs sur le blog, il est donc essentiel de l’optimiser. Ajouter régulièrement des images, des liens et des informations pertinentes, donnera envie aux lecteurs de rester plus longtemps sur le site et ils seront moins susceptibles d’abandonner la lecture en milieu d’article.

 

Les moteurs de recherche sont très sensibles aux mises à jour des articles de blog

La mise à jour des articles est cruciale non seulement pour les lecteurs, mais aussi et surtout pour le référencement naturel. Les moteurs de recherche apprécient grandement les mises à jour bien conçues et réfléchies, il faut donc leur signaler que des efforts sont faits pour adapter le site aux besoins changeants des utilisateurs. Le concept de fraîcheur a d’ailleurs été introduit par Google en 2011, avec pour objectif principal de mettre en avant les articles actualisés, en particulier dans les domaines où les utilisateurs souhaitent obtenir l’information la plus récente possible. Le fait de rendre le contenu d’un blog « frais » et à jour permet alors de générer plus de trafic en remontant dans les résultats de recherche.

 

 

propulser votre site web dans les premiers résultats Google

 

Quand mettre à jour ses articles de blog ?

Il n’existe pas de règle précise concernant la fréquence des mises à jour d’articles de blog, elle varie en fonction des secteurs et du contenu de l’article. Certains sujets sont en effet plus brûlants que d’autres et nécessiteront des modifications plus fréquentes. Pour identifier ces articles et savoir quand les mettre à jour, il convient d’analyser de manière régulière chaque contenu, soit environ tous les six mois. Si, toutefois, le blog génère plus de 10 000 visiteurs par mois, il devient important de mettre à jour le contenu chaque trimestre.

 

Comment choisir les articles de blog à mettre à jour ?

 

Identifier les publications les plus performantes

Les analyses sont un guide précieux pour calculer la performance de chaque post, en donnant des mesures intéressantes telles que :

  • Les backlinks ou liens entrants :il s’agit de la mesure la plus importante à examiner, car elle est la plus indicative de l’autorité de recherche. Quels sont les articles qui contiennent le plus de liens entrants ?
  • Le trafic :Quelles anciennes publications génèrent encore beaucoup de trafic sur les derniers mois ?
  • Les partages sur les réseaux sociaux :le nombre de partages sur les réseaux sociaux qu’une publication a généré est également un bon indicateur de performance, d’autant plus que ces partages sont également pris en compte dans les classements des moteurs de recherche.
  • Les mots-clés : la mise à jour et la republication de contenus est aussi un moyen de soutenir la stratégie de mots-clés du blog. Quels sont les mots-clés les plus pertinents ? Quelles publications se classent déjà sur ces mots-clés ? Est-il possible d’améliorer leurs positions dans le classement ?

 

Tenir compte de la pertinence du contenu et des sujets tendances

En fonction de la stratégie de contenu et des objectifs marketing du blog, la mise à jour de contenus peut parfois s’affranchir des analyses chiffrées. Par exemple, si des prospects posent des questions sur un sujet précis, il conviendra de répondre à leurs attentes. Dans le cas où un article existe déjà sur le sujet, il sera de bon ton de l’actualiser, et ce, même si les métriques ne le désignent pas comme une cible immédiate pour la mise à jour.

 

Les meilleures pratiques pour la mise à jour et la republication des articles de blog

Une fois les publications nécessitant une mise à jour identifiées, encore faut-il savoir quoi améliorer. Voici quelques bonnes pratiques :

 

Des mises à jour pour augmenter la valeur SEO des articles de blog

 

Améliorer le maillage interne et les liens sortants

Liens textes, insertion de mots-clés dans les libellés des liens, navigation transversale… Le maillage optimisé des liens internes et sortants est très important et pourrait fortement contribuer à améliorer la position de l’article dans les résultats des moteurs de recherche. Concrètement, il s’agit de vérifier et remplacer les liens internes, en particulier s’il existe désormais de meilleures ressources vers lesquelles renvoyer les utilisateurs.

 

Optimiser les illustrations des articles

Contrairement aux idées reçues, les images jouent un rôle très important dans l’optimisation SEO. Lors de la mise à jour d’un article de blog, il faudra donc s’assurer qu’elles servent correctement leur objectif. Pour cela, la taille des illustrations doit être réduite de manière conséquente pour accélérer le chargement de la page de blog ; la description, la légende et la balise Alt doivent être dûment remplies, sans quoi le site pourrait perdre des positions dans les résultats au profit d’autres pages plus rapides à charger et mieux renseignées.

 

Rallonger et réécrire l’article

Les moteurs de recherche aiment les articles conséquents. Lors de la mise à jour d’un post de blog, l’usage est de réécrire au moins 20% du contenu et l’allonger pour atteindre au moins 1 000 mots. Un contenu « frais » se positionnera plus facilement et plus haut dans les résultats de recherche Google. Attention toutefois à ne pas changer complètement la nature de l’article, une telle pratique pourrait avoir l’effet inverse à celui souhaité et impacter négativement le SEO.

 

Garder une URL identique

S’il est tentant de modifier l’URL d’un article mis à jour, il est au contraire très important de la garder identique, et ce même si le blog crée automatiquement une redirection. En effet, les redirections suppriment une partie de la valeur du lien, il est donc préférable de le conserver tel quel.

 

Conserver les mots-clés dans le titre et les intertitres de l’article

Le titre et les intertitres de l’article peuvent être mis à jour si nécessaire, mais les changer radicalement serait une erreur. De même que pour l’URL, les mots clés doivent rester les mêmes pour que les modifications apportées à l’article restent pertinentes et que le contenu reste visible sur Google.

 

Optimiser la méta description de l’article

Les métadonnées sont les premières informations captées par les moteurs de recherche, elles contribuent donc grandement à l’amélioration du référencement. Pour optimiser la méta description, il faut la passer en revue, au même titre que l’article. Les informations sont-elles toujours exactes ? Est-il possible de la rendre plus accrocheuse ? La méta description peut avoir un impact sur le taux de clics d’un article à partir de la recherche. Elle doit donc être le reflet précis de ce qui se trouve dans la publication et être suffisamment attrayante pour inciter les utilisateurs à cliquer sur le contenu à partir des résultats de recherche.

 

Mettre à jour les CTA

Il s’agit ici d’évaluer si les CTA proposés sont toujours la meilleure option pour le post et si besoin les mettre à jour pour augmenter le taux d’engagement du lecteur. Entre le moment où vous avez publié l’article et aujourd’hui, il est en effet possible que vous ayez créé de nouveaux contenus premium, tel qu’un livre blanc, qu’il serait intéressant de mettre en avant dans un CTA dédié.

 

 

 

Améliorer la qualité du contenu avant de republier l’article

À chaque mise à jour de l’algorithme de Google, les experts du SEO se rendent compte que la qualité du contenu joue un rôle de plus en plus important.

 

Ajouter une date de mise à jour et adapter le contenu de l’article à l’actualité

Ajouter une date de mise à jour est une très bonne idée, elle donnera des indications aussi bien aux lecteurs qu’aux moteurs de recherche. Cette actualisation doit aussi être l’occasion d’évaluer l’exactitude de la publication et de déterminer ce qui doit être modifié, ajouté ou supprimé :

  • Remplacer les statistiques obsolètes par des données plus récentes et plus actuelles, ajouter de nouveaux exemples récents ou remplacer les anciens.
  • Mettre à jour les captures d’écran datées: ceci est particulièrement important pour les guides pas à pas.
  • Ajouter les nouvelles bonnes pratiques qui ont émergé et supprimer les « meilleures pratiques » qui ne le sont plus.

Si, en revanche, l’article n’est pas actualisable, le sujet est trop daté, sans actualités nouvelles, il sera plus judicieux de réécrire un nouvel article sur un sujet similaire. Dans tous les cas, mieux vaut privilégier des articles evergreen, qui n’auront pas besoin de trop de maintenance.

 

Changer le format des articles

Il existe plusieurs déclinaisons possibles pour mettre à jour le contenu régulièrement. Un livre blanc généraliste pourra par exemple être scindé en différents articles ou en plusieurs livres blancs. Ce format est assez long et coûteux à élaborer, le mettre à jour en le présentant sous une autre forme permet donc un gain de temps et d’argent.

L’inverse est également possible : réunir plusieurs articles de blog traitant d’un même sujet pour en faire un livre blanc, ou un article « fleuve », dans l’idée d’envoyer un signal fort aux moteurs de recherche, en augmentant la dimension d’un ancien post.

Pour valoriser ces différents formats, il faudra donner la possibilité au lecteur de naviguer d’un article à l’autre. Par exemple, proposer de télécharger le livre blanc complet à la fin de la lecture d’un article, ou au contraire, proposer la version abrégée d’un article long.

 

Quelques modifications suffisent pour mettre à jour vos articles de blog et les rendre intéressants, frais et pertinents. Il s’agira ensuite de les republier et d’en faire la promotion comme vous le feriez pour tout autre nouveau contenu. Pour maximiser encore votre trafic, faites-en la promotion sur vos réseaux sociauxVous souhaitez en savoir plus sur la meilleure stratégie à adopter pour optimiser le référencement de votre blog ? Contactez-nous !

 

 

CTA-LB-inbound-marketing

 

CTA-LB-inbound-marketing

LIVRE BLANC

CTA-LB-inbound-marketing