+33 6 72 16 84 02

Qu’est-ce que l’inbound marketing ?

par | Inbound Marketing

L’inbound marketing est une stratégie marketing redoutable pour trouver et signer de nouveaux clients. Grâce à l’inbound marketing, les commerciaux n’ont plus à démarcher des prospects, vos potentiels clients viennent directement à vous grâce à une stratégie de content marketing savamment conçue. Qu’est-ce que l’inbound marketing précisément ? Comment mettre en place une telle stratégie ? Suivez le guide !

 

L’inbound marketing : définition et enjeux

 

Inbound marketing : une stratégie aux antipodes du marketing traditionnel

Par essence, l’inbound marketing s’oppose à l’outbound marketing. Démarchage téléphonique, messages publicitaires, affichage, flyers… L’outbound marketing, ou marketing sortant, désigne le fait d’aller solliciter des personnes qui n’ont rien demandé, pour essayer de leur vendre vos services ou produits. En déclin depuis plusieurs années, cette forme de marketing traditionnel a montré ses limites. L’acheteur ne veut plus parler à un commercial, il préfère mener seul sa réflexion d’achat avant de passer à l’acte. Ce constat est d’autant plus vrai à l’ère du digital. Les internautes ont en effet tendance à considérer les publicités comme trop intrusives et pas assez personnalisées. En ciblant large, l’outbound marketing ne permet pas de tenir compte des besoins du prospect, ni de sa position dans le parcours d’achat.  Résultat : il est difficile de convaincre et d’obtenir des leads de façon efficace. Sans compter que cette forme de marketing coûte cher, avec un faible retour sur investissement…

 

Le bon contenu, au bon moment, au bon endroit

A l’inverse, avec l’inbound marketing, ce n’est plus vous qui allez chercher les clients, mais les clients qui viennent directement à vous. Et ce, grâce à une stratégie de contenus pensée spécifiquement pour vos cibles. L’inbound marketing, ou marketing entrant, consiste donc à susciter l’intérêt de vos prospects grâce à du contenu intéressant, en fonction de leurs enjeux et de leur maturité dans le parcours d’achat. Une fois que vous avez réussi à les attirer sur votre site internet, il s’agit de convertir ces visiteurs en leads, puis de les conclure en clients, notamment grâce au lead nurturing et au marketing automation. Loin du marketing de masse, l’inbound marketing permet de cibler précisément l’audience désirée… et de la laisser se transformer quasiment toute seule en client signé .

 

L’inbound marketing, idéal en BtoB

Les comportements d’achat en BtoB ont considérablement évolué depuis l’avènement d’Internet. La digitalisation de l’information n’a en effet pas épargné les professionnels, et ce, peu importe leur secteur d’activités. Ainsi, 80% des acheteurs se renseignent et cherchent leurs prestataires sur internet. Dans un tel contexte, il est inconcevable ne pas occuper la place offerte par le web. Et il serait dommage de se contenter d’un simple site vitrine, quand une stratégie de contenus et d’inbound marketing vous permettrait de décupler vos leads et vos ventes, tout en diminuant très largement votre coût d’acquisition client. Alors que ce soit pour prendre une longueur d’avance sur vos concurrents ou devenir moins dépendant vis-à-vis des coûts d’acquisitions payants tels que Adwords, l’inbound marketing offre de belles opportunités à saisir.

 

Comment ça marche ? Les 4 étapes clés de l’inbound marketing

 

En fonction du processus d’achat de votre cible, la stratégie d’inbound marketing se divise en 4 étapes distinctes :

  • Attirer de nouveaux visiteurs
  • Convertir les visiteurs en leads
  • Conclure les leads en clients
  • Fidéliser les clients satisfaits

 

1. Attirer de nouveaux visiteurs

La première étape d’une stratégie d’inbound marketing consiste à augmenter le trafic de votre site web, en attirant vos prospects. Pour ce faire, il convient au préalable d’avoir bien défini ses buyer personas afin de proposer des sujets qui intéresseront votre cible. Les buyer personas sont des représentations fictives de vos clients cibles. L’intérêt de cet exercice est de se mettre dans la tête de votre audience idéale, afin de prendre conscience de ses défis, ses freins et ses moyens d’information, pour pouvoir s’adresser spécifiquement à elle. En effet, il n’est pas question d’attirer n’importe qui sur votre site. Augmenter le volume de trafic du site c’est bien, générer du trafic de qualité, c’est mieux. L’augmentation du nombre de visiteurs n’est donc pas le seul critère à prendre en compte lors de cette phase. Il faut que les personnes qui visitent votre site soient des potentiels clients, qui nourrissent un réel intérêt pour ce que propose votre entreprise.

L’importance du SEO dans une stratégie d’inbound marketing

Une fois que vous aurez précisément défini qui est votre audience et quels sont les problèmes qu’elle cherche à résoudre, vous pourrez vous pencher sur une stratégie de mots clés. Il est important que l’identification de ces mots clés se fasse en amont de la production de contenus, afin de maximiser vos chances de référencement. Mettez vous dans la tête de votre cible : quels mots clés va-t-elle taper sur Google pour résoudre ses problèmes ? Sa requête sera-t-elle sous forme de question ? Comme « qu’est-ce que l’inbound marketing » ? Ou sous forme d’association d’idées ? Telle que « inbound marketing avantages BtoB » ? L’objectif est que votre article apparaisse dans les premiers résultats du moteur de recherche. Prenez également en compte la concurrence existant sur chaque mot clé. Il sera difficile dans un premier temps d’apparaître en premier sur une requête très recherchée et généraliste. Il peut donc être intéressant de se tourner vers les mots clés de longue traîne, moins recherchés mais très spécifiques, avec un meilleur taux de conversion.

Du contenu de qualité

La stratégie de mots clés s’imbrique avec la stratégie de contenus. L’idéal est de disposer d’une partie Blog ou Actualités sur son site, afin d’héberger le contenu produit. Ce sont ces articles qui permettront d’augmenter le nombre de visiteurs sur le site de votre entreprise. En plus d’accroître votre visibilité en ligne, ces articles permettront d’asseoir votre image de marque, en vous plaçant comme un expert dans votre domaine. Même si tous les visiteurs ne se transforment pas en leads, tous auront l’impression d’avoir à faire à un spécialiste du secteur, une entreprise faisant autorité en la matière. Cette impression peut être renforcée si vous variez les contenus. En plus d’articles de blog optimisés, vous pouvez proposer des livres blancs, un guide d’achat ou encore des webinaires.

Viralisation sur les réseaux sociaux

Il ne faudrait pas croire qu’il est possible de faire l’impasse sur les réseaux sociaux parce que vous exercez en BtoB. Il y a de grandes chances pour que vos prospects et clients les utilisent. Identifiez alors les réseaux sociaux favoris de votre cible (Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram, Pinterest…) et soyez présents. Ce sont les lieux idéaux pour partager vos articles de blog. Les informations qui transitent sur les réseaux sociaux nourrissent la réflexion de vos prospects et participent à leur prise de décision. Un contenu intéressant et bien écrit, qui ne fait pas grossièrement la publicité de votre entreprise, pourra même être partagé à de nombreuses reprises dans des cercles proches de votre secteur d’activité. Une utilisation intelligente des réseaux sociaux permettra donc de concourir à l’augmentation du trafic de votre site.

Recourir au référencement payant

Même s’il fonctionne sans, l’inbound marketing peut tout à fait s’appuyer sur du SEA. Recourir à une campagne Adwords ou à des publicités ciblées sur Linkedin ou Facebook peut permettre de booster le début de sa stratégie d’inbound marketing. A la condition de ne pas retomber dans les travers de l’outbound marketing en tirant à tout va : il faut cibler précisément son audience. En complément d’une stratégie d’inbound marketing, la publicité en ligne ciblée peut permettre de toucher une plus grande audience sur les réseaux sociaux et sur Google, et ainsi augmenter le trafic de votre site web.

2. Convertir les visiteurs en leads

Bravo, vous avez réussi à attirer plus de visiteurs sur votre site. Il s’agit maintenant de les convertir en leads, sinon tous les efforts fournis jusqu’ici n’auront servi à rien. En effet, si les visiteurs se contentent de lire les articles qui les intéressent avant de repartir comme ils sont venus, vous n’allez pas pouvoir faire d’eux des clients ! Tout le principe ici est de réussir à obtenir au moins une adresse mail de votre visiteur, afin de pouvoir rester en contact avec lui. Si vous avez de la chance, le visiteur laissera de lui-même ses coordonnées, pour s’abonner à la newsletter par exemple. Dans d’autres cas, il faudra l’attirer avec du contenu premium, comme un livre blanc, pour l’inciter à vous laisser des informations sur lui. Afin de suivre l’activité de vos prospects et comprendre leur fonctionnement, il est également conseillé de mettre en place des tracking et du cookie-matching. Plusieurs outils ont été conçus pour vous assister dans cette phase de conversion de visiteurs en leads.

Des call-to-action à gogo

« Téléchargez notre livre blanc », « demander un devis », « contactez-nous » … Les call-to-action (CTA) sont des boutons incitant à l’action. Ils sont un pivot essentiel du tunnel de conversion. Ils peuvent par exemple permettre de rediriger les visiteurs vers une landing page où il leur sera proposé d’accéder à du contenu premium en échange d’informations. Le CTA doit donc être visible dans son design et clair dans son message. L’article de blog doit être aéré par des call-to-action, afin d’inciter les visiteurs à agir, au fil de leur lecture.

Des landing pages optimisées

Dans une stratégie de conversion de vos visiteurs en leads, la landing page est un outil précieux. Elle vise à récolter des données sur les personnes qui vous lisent et à connaître le degré d’intérêt du visiteur quant à votre offre. La landing page, ou page d’atterrissage, est une page externe à votre site. Hébergée sur votre site ou sur un sous-domaine, cette page à part entière se distingue des autres pages de votre site dans le sens où elle est déconnectée du reste. Pas de menu de navigation ici, ni de distractions inutiles. La landing page permet en quelque sorte d’enfermer, de « bloquer » le visiteur, afin qu’il n’ait d’autres options que de faire ce qu’on attend de lui. Il doit donc comprendre rapidement et clairement ce qu’il doit faire : remplir un formulaire. La landing page peut porter sur une demande de devis ou de démo, ou sur le téléchargement d’un livre blanc. Le visiteur peut atterrir sur la landing page depuis votre site ou après avoir cliqué sur un call-to-action extérieur, présent dans une publicité Adwords, une newsletter ou encore une bannière. Il est donc important d’aller à l’essentiel pour convertir le visiteur en lead qualifié.

Exemple d’une landing page optimisée :

 Des formulaires de contact bien conçus

Le formulaire de contact sert le même but que la landing page : recueillir de la data. La landing page comporte d’ailleurs un formulaire. Ceci dit, des formulaires de contact peuvent être proposés à différents endroits du site. Ils présentent l’avantage de diminuer le nombre de clics et de rester sur la page où le visiteur se trouve. On préfèrera l’utilisation de formulaires plutôt que d’une landing page pour l’inscription à une newsletter, par exemple. A l’inverse, pour des actions à fort enjeu, notamment lors de la phase d’achat, mieux vaut favoriser une landing page.

     Lire aussi : Quand utiliser un formulaire ou une landing page ?

Une exit pop-up

Il est vrai que ces fenêtres qui apparaissent sans prévenir peuvent être agaçantes pour l’internaute. Elles ont cependant fait leurs preuves en matière de conversion. D’autant plus qu’elles peuvent être paramétrées selon vos souhaits. N’hésitez donc pas à en vous servir avec parcimonie.

Un site web pensé en UX Design

Partez du principe que les internautes sont feignants et que chaque clic leur coûte, entamant leur motivation. Pour que la stratégie d’inbound marketing soit efficace, vous devez impérativement optimiser le parcours utilisateur. Il s’agit de proposer une expérience agréable et intuitive sur votre site. L’internaute doit pouvoir naviguer aisément d’un contenu à l’autre, sans jamais ressentir de frustration. Les différents contenus du site doivent être facilement accessibles et cliquables. Les visiteurs de votre site doivent pourvoir vous contacter en un minimum de clics. On évite donc de se contenter de les renvoyer vers une bête page de contact, quand un formulaire présent sur chaque bas de page fait gagner du temps et des clics.

 

3. Conclure les leads en clients

Vous disposez désormais d’une base de leads qui ne demandent qu’à devenir des clients. Si vous avez bien fait votre travail lors de l’étape précédente, vous êtes en mesure d’établir un fichier bien organisé, comportant des informations de profil et d’engagement des contacts. L’idée désormais est de nourrir ces personnes grâce à du contenu de blog personnalisé, pour les accompagner dans leur parcours d’achat, de la découverte à la décision, en passant par l’évaluation. Pour convertir ces leads en clients, l’inbound marketing s’appuie sur le lead nurturing et le marketing automation, en fonction du lead scoring.

Le lead scoring pour évaluer le degré de maturité

Afin de savoir quels sont les leads prêts à être cueillis par le service commercial et quels sont ceux qui ont besoin de plus de temps et d’informations pour arriver à maturité, il est nécessaire de s’appuyer sur du lead scoring. Ce système de notation attribue un certain nombre de points pour chaque action réalisée par le lead. Par exemple, on peut décider qu’ouvrir un article ou une newsletter rapporte 1 point, tandis que le téléchargement d’un livre blanc, – une action bien plus engageante-, en rapporte à 10. Au bout de 80 points, on estime que le lead est suffisamment mûr dans son parcours d’achat pour être contacté par un commercial. Ainsi, le lead scoring permet de prioriser les leads à contacter, d’identifier ceux pour lesquels les commerciaux ont intérêt à consacrer du temps. Les critères de notation doivent être établis par les équipes marketing.

De l’importance de s’appuyer sur des listes segmentées

Grâce aux informations récoltées lors de la phase de conversion en leads, vous devez être capables de segmenter vos listes, en fonction de critères pertinents. Vous pouvez par exemple segmenter vos leads selon leurs secteurs d’activité, afin de leur adresser des articles traitant d’enjeux qui les concernent vraiment. C’est cette connaissance fine de vos leads qui permettra de leur adresser du contenu personnalisé et d’augmenter, in fine, le taux d’ouverture et le taux de clics sur vos e-mails.

Un e-mailing ciblé pour nourrir la réflexion

Votre potentiel client n’en est encore qu’au début de son parcours d’achat, sa buyer journey. Il vient tout juste de prendre conscience de sa problématique et ne sait pas encore comment la résoudre, ni même si c’est un enjeu crucial pour son activité. La stratégie d’inbound marketing consiste alors à le nourrir, via des e-mails proposant la lecture d’articles portant sur sa problématique, pour l’amener peu à peu à envisager vos produits ou vos services comme LA solution à son problème. C’est tout le principe du lead nurturing.

Le marketing automation et la création de workflows

Afin de gagner du temps dans cette étape de lead nurturing, vous pouvez vous reposer sur le marketing automation. Il s’agit d’automatiser divers processus marketing, tels que l’envoi d’e-mails personnalisés en fonction du lead scoring. La création de workflows va permettre d’automatiser toute la gestion du parcours client en fonction de l’engagement vis-à-vis de votre offre. Le tout, en supprimant les tâches manuelles et répétitives.

Des outils de reporting

L’inbound marketing n’est pas une science exacte, mais sa méthode d’exécution est rigoureuse. Pour savoir quelles campagnes marketing ont généré le meilleur retour sur investissement et connaître les taux de conversion des leads pour chaque source de trafic, il est nécessaire de se doter d’un outil de reporting. Ce dernier permettra d’analyser avec précision toutes les actions que vous aurez mis en place. Vous pourrez ainsi en réorienter certaines, en cas de résultats décevants, ou simplement chercher l’amélioration sur les moins performantes.

4. Fidéliser des clients satisfaits

Ça y est, vos efforts ont enfin payé et voilà que de simples visiteurs de votre site internet sont devenus des clients. La dernière étape consiste à les fidéliser, afin qu’ils deviennent des ambassadeurs de votre marque. Pourquoi faire ? Gardez bien en tête que vous avez deux fois plus de chance de vendre un nouveau produit à un client existant qu’à un nouveau client. Il serait dommage de se priver de cette manne. D’autant plus qu’acquérir un nouveau client coûte bien plus cher que de retenir un client existant. Et si la dernière étape de l’inbound marketing cherche à transformer vos clients satisfaits en ambassadeurs de votre marque, c’est parce que rien ne vaut une recommandation d’un client pour convaincre vos prospects de faire appel à vos services !

Marketing automation et contenu intelligent

Le marketing automation peut de nouveau s’avérer être un précieux allié dans ce processus de fidélisation, afin de garder le lien avec vos clients. L’emailing peut par exemple servir pour les informer de l’existence d’un produit ou d’un service complémentaire. Grâce à du contenu personnalisé de qualité, vous restez engagé sur le long terme avec vos clients, sans paraître trop collant… et en véhiculant une image positive de votre marque.

Réseaux sociaux

Déjà utilisés dans la phase d’attraction de nouveaux visiteurs, les réseaux sociaux sont également utiles pour se constituer une communauté et entretenir une relation suivie. Vous continuez à rayonner par le contenu de qualité que vous partagez, tout en vous tenant à la disposition de vos clients. Cette stratégie participe à une satisfaction client plus élevée.

Envie d’en savoir plus sur l’Inbound Marketing ?

Pour plus d’informations

Le contenu, au cœur de la stratégie d’inbound marketing

 

Le content marketing est, sans conteste, l’un des piliers de l’inbound marketing. Cette stratégie consiste à mettre du contenu informatif à forte valeur ajoutée à disposition de ses prospects. Et comme pour toute stratégie marketing, le ciblage est la clé de voûte du content marketing ! Le contenu que vous proposez doit en effet s’adresser précisément à vos cibles, afin de répondre à leurs besoins et attentes. L’objectif ? Accroître le trafic vers votre site internet, développer votre notoriété ou encore, améliorer votre SEO… qui reste à ce jour le levier d’acquisition le plus puissant.

Plus votre contenu sera intéressant et pertinent pour vos cibles, plus votre stratégie de content marketing portera ses fruits ! En plus d’attirer des clients potentiels, vous fidélisez votre audience existante grâce à la diffusion de contenu : vous vous inscrivez ainsi dans une logique d’acquisition de leads et d’engagement. Tout l’enjeu est donc de délivrer le bon message, afin d’obtenir du trafic de qualité et de générer un taux de conversion élevé.

Pour obtenir des résultats, un minimum d’investissement sera nécessaire. Pas d’inquiétude toutefois : la qualité prime bien sûr, sur la quantité. Pas besoin donc de publier à tout va. Le principal est que vos contenus performent, en apportant à vos prospects l’information qu’ils recherchent. Et si vous disposez de suffisamment de ressources pour publier régulièrement, vos contenus ne draineront que davantage de trafic ! Quoi qu’il en soit, miser sur le contenu dans votre stratégie d’Inbound marketing ne sera que bénéfique : cela vous offrira de nouvelles opportunités de vente.

 

Utiliser le contenu dans sa stratégie d’inbound marketing : quelles étapes ?

 

1.    Définir les objectifs

Vous devez tout d’abord déterminer précisément vos objectifs. Demandez-vous comment le content marketing s’intègre dans votre stratégie digitale globale et dans votre plan d’inbound marketing.  Selon vos priorités, vos contenus peuvent viser à :

  • Susciter l’intérêt de vos lecteurs pour vos produits et services,
  • Accroître votre trafic organique ou vos ventes,
  • Booster votre SEO ou votre taux de conversion,
  • Alimenter vos campagnes de lead nurturing,
  • Vous positionner comme un expert de votre secteur, …

 

2.    Adapter les sujets à sa stratégie SEO

Vous vous en doutez : la définition de vos sujets ne relève pas du hasard, ou du simple bon vouloir du rédacteur. Pour guider vos choix, il est particulièrement intéressant d’étudier les mots-clés et la sémantique pour établir votre stratégie SEO. Quels sont les mots-clés relatifs à votre secteur d’activité qui sont les plus recherchés par les utilisateurs ? Sur lesquels d’entre eux souhaitez-vous vous positionner ? Tout l’enjeu est ici de définir les sujets qui intéressent le plus vos lecteurs, afin de générer un trafic important vers votre site. Dès lors, en plus de positionner votre site sur les mots-clés qui correspondent à vos produits et services, positionnez-le sur les mots-clés recherchés par vos cibles, ceux qui correspondent à leurs besoins et problématiques. Aussi, n’hésitez pas à jeter un œil à ce qui se passe chez vos concurrents… si certains mots-clés génèrent de nombreux visiteurs, positionnez-vous également dessus afin de rediriger les lecteurs vers vous !

 

3.    Proposer du contenu spécifique à ses personas

Afin que votre contenu s’intègre parfaitement à votre stratégie d’inbound marketing, vous devez identifier vos personas marketing. Une fois définis, ces profils d’acheteurs idéaux vous permettent de cerner dans les moindres détails les clients auxquels vous vous adressez. Vous êtes alors à même d’adapter votre discours pour proposer, à chaque cible, les contenus les plus à mêmes de répondre à ses besoins : format, ton, style, vocabulaire, problématique…

Une stratégie de contenu personnalisée qui répond aux caractéristiques des buyers personas est un excellent levier de performance : vous améliorez le taux d’engagement et atteignez plus efficacement vos cibles !

 

4.    Adapter les contenus à la buyer jouney

Tout comme les contenus varient selon le type de personas, il convient de proposer des contenus différents selon l’étape de la buyer journey. La buyer journey se décline en 3 phases :

  • La découverte: votre persona réalise qu’elle est face à un problème, qu’elle a un besoin, mais elle ne l’a pas encore formulé. Elle fait donc des recherches pour formaliser son besoin.
  • L’évaluation : votre persona sait qu’elle a un problème, elle l’a formulé et est donc en quête de solutions pour le résoudre. Elle cherche toutes les solutions possibles.
  • La décision: votre persona est prête à déployer la solution pour résoudre son problème. Elle compare donc les différentes alternatives pour se tourner vers celle qui correspond le mieux à ses besoins.
étapes buyer journey

Lors de la mise en place de votre stratégie de contenu, gardez bien à l’esprit que l’objectif principal est de parler le plus justement à la bonne personne, au bon moment et avec le meilleur contenu. Votre persona n’étant pas dans le même état d’esprit selon la phase de la buyer journey dans laquelle elle se trouve, vous devez l’adresser différemment à chaque étape.

 

5.    Varier les formats

Pour vous adapter au mieux à vos buyer personas et à leur buyer journey, n’hésitez pas à varier les formats. Articles de blog, vidéos, podcasts, cas clients, newsletters, quizz… tous les moyens sont bons pour communiquer des informations à vos cibles. Attention toutefois à ne pas vous éparpiller : votre image de marque doit rester cohérente ! Gardez donc toujours à l’esprit votre ligne éditoriale et vos objectifs.

 

6.    Partager les contenus sur les bons canaux

Afin de faire vivre vos contenus, vous devez les partager sur les canaux adaptés, afin de créer la meilleure synergie ! Selon le format de vos contenus, étudiez donc les canaux de diffusion qui sont les plus appropriés. Comment ? Alignez-vous sur les habitudes d’information de vos cibles et choisissez les canaux adaptés à la typologie de votre contenu.

 

7.    Analyser les performances

N’hésitez pas à réajuster votre stratégie de contenu en fonction de ce qui fonctionne le mieux jusqu’à présent. Pour ce faire, analysez les performances de vos publications. Cela vous permettra de savoir quelles thématiques et formats privilégier afin de générer le plus de trafic organique et de conversions. Ces contenus particulièrement performants vous serviront alors de repère pour l’élaboration de vos prochains contenus !

À noter : vous pouvez tout à fait décliner vos meilleurs contenus pour continuer d’en tirer profit. Présentez-les sous un autre format ou abordez-les sous un angle différent afin de balayer un maximum de mots-clés.

 

Les différentes typologies de contenu en fonction de la nature de la cible visée

On ne le répètera jamais assez : il faut adapter le contenu à sa cible ! Et cette règle est aussi vraie selon que vous travailliez en B2C ou en B2B. Les consommateurs et les professionnels n’ont en effet pas les mêmes attentes, les mêmes exigences ou les mêmes sources d’information. Vous devez donc tenir compte de ces spécificités pour proposer la typologie de contenu la plus pertinente à la nature de votre cible.

 

1.    Le contenu pour le B2C

  • Desdescriptifs produits, déclinables en vidéos produits
  • Des articles de blog
  • Des fiches conseils
  • Des contenus produits par et pour les consommateurs: avis, forums, communauté d’entraide…

 

2.    Le contenu pour le B2B

  • Des articles de blogpensés spécifiquement pour votre cible et adaptés à ses enjeux professionnels
  • Des livres blancspour approfondir une thématique portée par votre entreprise et montrer votre expertise en la matière
  • Desétudes de cas clients, pour rassurer le lead en phase de décision sur la pertinence de votre offre et la réputation de votre entreprise
  • Des webinars, ces conférences en ligne et participatives, pour éduquer vos prospects et vous positionner en expert du sujet
  • Des infographieset des vidéos percutantes, à partager sur Linkedin
  • Des baromètres professionnels ou études sectorielles, pour être à la pointe de l’actualité qui intéresse vos prospects
  • Des données chiffrées, pour convaincre de l’efficacité de votre solution

Astuce : Certains de ces contenus doivent être disponibles en accès libre, afin d’augmenter le trafic de votre site internet. D’autres, à plus fort degré d’expertise (livres blancs, cas clients, …) peuvent être accessibles par téléchargement : cela vous permettra de collecter de la data sur vos prospects !

 

Les outils de l’inbound marketing

 

Afin de mener à bien votre stratégie d’Inbound Marketing, de nombreux outils s’offrent à vous. Pour vous assurer un déploiement efficace, adaptez-les à vos objectifs et à votre secteur d’activité.

 

1.   Le blog

Outil de marketing précieux, le blog est un atout efficace pour générer de nouveaux leads et assoir votre notoriété. En plus d’attirer du trafic de qualité vers votre site internet, le blog est l’occasion de promouvoir l’expertise de votre entreprise. Il ne faut donc pas en négliger l’intérêt, d’autant plus en B2B ! Le blog est en effet le moyen idéal pour attirer des entreprises, en leur fournissant des éléments de réponse à leurs problématiques. De fait, le blog s’intègre donc parfaitement à une stratégie globale d’inbound marketing.

 

2.   Les outils SEO

Pour assurer la réussite de votre stratégie d’inbound marketing, misez sur le SEO ! L’objectif ? Positionner votre site web parmi les premiers résultats proposés par le moteur de recherche. Bien exploités, vos mots-clés à forte business value augmenteront la visibilité de votre site.

Pour intégrer le SEO à votre démarche d’inbound marketing, les générateurs de mots-clés vous seront d’une aide précieuse. Ils vous aideront en effet à identifier les mots-clés sur lesquels vous devez positionner, ce qui vous donnera des idées de sujets pour vos articles de blog.

Google Keyword Planner et Ubersuggest

Accessible depuis Google Adwords, Google Keyword Planner est l’un des outils de planification de mots-clés les plus utilisés. Il permet de connaître les termes qui donnent lieu au plus grand nombre de recherches par les internautes.

Ubersuggest fonctionne sur le même principe. Son atout majeur est de proposer des longues traînes, ce qui vous donne la possibilité de vous démarquer de vos concurrents, en identifiant des sujets plus spécifiques.

Générateurs de mots-clés

Les générateurs de mots-clefs vous permettront de comparer les indicateurs de performance de votre site à ceux de vos concurrents. Vous pouvez par exemple utiliser Semrush, Ranxplorer ou encore Ahrefs. Ce dernier outil vous offre notamment la possibilité de surveiller les mots-clés qui permettent à vos concurrents d’apparaître dans les résultats de recherche, et la quantité de trafic qu’ils génèrent.

Lire aussi : Générateur de mots clés : les 5 meilleurs outils pour votre Seo

 

3.   Les outils de marketing automation

Plezi, Hubspot, Pardot, Marketo, Eloqua, Sending Blue, Active campagne… de nombreux outils existent pour mettre en place du marketing automation dans votre stratégie d’inbound marketing. Dans la mesure où il permet d’automatiser et d’industrialiser les campagnes marketing, le marketing automation est un excellent moyen de booster votre génération de leads. Cette solution présente de nombreux atouts et les outils associés comportent des fonctionnalités clés pour atteindre vos objectifs tout en gagnant du temps. Les outils de marketing automation vous donnent par exemple la possibilité d’envoyer automatiquement des emails ou des SMS aux visiteurs de votre site internet, en fonction de leur comportement.

Il existe de nombreux éditeurs de solutions de marketing automation. Pour vous y retrouver et trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins, découvrez notre Comparatif des solutions de marketing automation.

 

4.   Linkedin

Réseau social professionnel, Linkedin connaît une forte croissance depuis quelques années déjà. Au-delà de connecter les professionnels pour les aider dans l’évolution de leur carrière, Linkedin permet d’augmenter la visibilité des entreprises auprès de clients potentiels. Il s’agit donc d’un véritable outil à déployer dans le cadre de votre stratégie d’inbound marketing ! Ce réseau professionnel offre en effet de nombreux avantages :

  • Renforcer la notoriété de l’entreprise
  • Démontrer sa crédibilité auprès des professionnels
  • Faciliter la prise de contact entre prospects et collaborateurs
  • Générer du trafic vers votre site internet en partageant vos contenus
  • Augmenter l’impact de vos publications, partagées par vos collaborateurs

Pour en savoir plus sur les avantages de LinkedIn dans le cadre de votre stratégie d’inbound marketing :

 

5.   Les outils de viralisation

La viralisation consiste à programmer le partage de vos contenus sur les réseaux sociaux, ce qui est essentiel pour rester actif de manière régulière sans perdre de temps ! Là encore, de nombreux outils existent, dont Hootsuite, Buffer et Plezi.

Hootsuite : visualiser en temps réel les performances de vos posts

Hootsuite offre 4 fonctionnalités phares, via une interface intuitive et un tableau de bord complet :

  • La programmation
  • Une bibliothèque de publications
  • Un compte-rendu de performances par média social
  • Un relevé des conversations et commentaires sur les réseaux sociaux de votre entreprise

Buffer : synthétiser vos données de réseaux sociaux

Buffer collecte l’ensemble des statistiques de performance sur une plateforme unique. Parmi ses fonctionnalités :

  • Possibilité de répondre aux commentaires des utilisateurs directement depuis la plateforme
  • Paramétrage des accès pour autoriser de manière distincte les différentes actions
  • Accessibilité sur ordinateur, tablette et smartphone

Plezi : utiliser un outil de marketing automation pour votre programmation

En plus de regrouper l’ensemble des fonctionnalités de marketing automation, Plezi intègre la possibilité de programmer le partage des contenus de blog sur les réseaux sociaux. Ses principaux atouts :

  • Réunion de l’ensemble des fonctionnalités de programmation et de gestion des réseaux sociaux
  • Utilisation de l’IA pour générer des scénarios automatiques
  • Un seul outil pour marketing automation et viralisation

     Pour plus de détails : Pourquoi et comment programmer vos publications sur les réseaux sociaux ?

Les KPIs de l’inbound marketing

 

Afin d’évaluer la performance de votre stratégie d’Inbound Marketing, de nombreux indicateurs sont à surveiller, notamment en fonction des objectifs SMART que vous vous êtes fixés. Les KPIs relatifs à vos objectifs vous permettront alors d’analyser en continu la pertinence de vos actions, d’identifier les plus performantes et ainsi, de vous adapter en conséquence.

 

Quels sont les KPIs inbound marketing à suivre ?

 

1.    Visibilité, trafic et conversion

  • Le positionnement SEO sur vos principaux mots clés : déterminez la pertinence des mots-clés que vous utilisez afin d’améliorer votre positionnement SEO.
  • Le nombre de visites: mesurez l’évolution du trafic de votre site et suivez le détail des visites par page et par article afin de déterminer les contenus les plus appréciés.
  • Les sources de trafic: identifiez les biais par lesquels les visiteurs sont arrivés sur votre site : SEO, réseaux sociaux, emailing, …
  • La durée de visite: mesurez le temps que vos visiteurs restent sur votre site. Cela vous permettra de prendre des décisions correctives en cas de visites trop brèves.
  • Le taux de rebond: il s’agit du pourcentage de personnes ayant visité une page et quitté le site juste après. Grâce à cette donnée, identifiez les pages à faible valeur ajoutée.
  • Le(s) taux de conversion: calculez les taux de conversion sur votre site afin de mesurer la pertinence de vos contenus.
  • Le nombre de leads générés: la finalité d’une stratégie d’inbound marketing reste la génération de leads qualifiés. Mesurez donc l’évolution de votre nombre de leads, ainsi que leur provenance.

 

2.    Performance de votre stratégie d’emailing

  • Le taux d’ouverture: suivez cet indicateur de près afin d’identifier les objets d’email et les émetteurs qui fonctionnent le mieux.
  • Le taux de clic: il correspond au pourcentage de personnes qui ont cliqué sur un lien à l’intérieur de l’email. Cette métrique permet d’identifier si le contenu envoyé intéresse les destinataires.
  • Le taux de désinscription: analysez le nombre de désinscriptions afin d’ajuster vos contenus et votre fréquence d’envoi d’emails.

 

3.    Les indicateurs de performance pour les réseaux sociaux

  • La taille de la communauté: cette donnée est représentative de l’intérêt suscité par votre marque… et plus votre communauté est importante, plus elle contient de potentiels prospects.
  • Le taux d’engagement: analysez le nombre de personnes qui aiment, commentent et partagent vos contenus par rapport à votre communauté totale.
KPI-inbound-marketing

Coût d’acquisition client

S’il y a bien un KPI que vous devez mesurer, c’est votre coût d’acquisition client ! Cela consiste à savoir combien l’acquisition d’un nouveau client vous coûte et donc, combien vous devez investir dans votre stratégie d’inbound marketing. Pour calculer le coût d’acquisition client (ou CAC), faites la somme de tous les investissements que vous avez réalisés et divisez-la par le nombre total de clients que vous avez acquis. Cela vous permettra de connaître votre capacité à acquérir de nouveaux clients sur chaque canal et de vous investir dans les plus rentables. Vous allez ainsi gagner en rentabilité et voir votre CAC baisser.

     Pour en savoir plus : Quels sont les KPI à suivre dans votre stratégie d’inbound marketing ?

 

Les avantages de l’inbound marketing

 

L’inbound marketing permet des résultats durables

Si vous ne disposez pas de ces compétences en interne, produire du contenu de qualité exige un budget conséquent. Vous pourriez être tentés de penser qu’après tout, une campagne AdWords d’un montant similaire vous offrirait d’aussi beaux résultats, bien plus rapidement. Ce n’est pas faux. Mais que se passera-t-il lorsque vous arrêterez de payer ? Du jour au lendemain, vos beaux résultats s’effondreront, vos visites chuteront. A l’inverse, même si elle met plus de temps à porter ses fruits, une campagne d’inbound marketing continuera à vous rapporter des leads pendant des mois, voire des années, et ce même si vous arrêtez d’investir en ce sens. C’est tout l’intérêt de l’inbound marketing : créer du contenu de qualité qui perdurera sur le web, pour générer des leads sur le long terme. En ce sens, il est important de produire des contenus de blog evergreen, des articles indémodables qui resteront intéressants des années après leur rédaction. Ce contenu qui ne meure jamais ne doit donc pas être lié à l’actualité. Pour autant, il ne faut pas vous interdire de rebondir sur un fait d’actualité. Ce type d’article est plus à même de faire le buzz et d’être partagé en masse sur les réseaux sociaux. En revanche, les articles liés à l’actualité ont une date de péremption. Ils sont utiles pour attirer des visiteurs sur votre site à l’instant T, mais pour une stratégie sur le long terme il faut privilégier l’evergreen content.

     Lire aussi : Qu’est-ce qu’un contenu de blog evergreen ?

Inbound marketing : une solution plus économique que le marketing traditionnel

Nous l’évoquions en début d’article, l’outbound marketing coûte cher, avec un faible retour sur investissement et des résultats peu palpables. Difficile en effet de mesurer précisément les retombées d’une vaste campagne publicitaire. Dans une stratégie d’inbound marketing, la donne est différente : le système de reporting permet de prouver le retour sur investissement des efforts fournis. Les entreprises qui apprécient surveiller méticuleusement leur budget marketing en raffolent. La mise en place d’une campagne d’inbound marketing demande plus de temps et d’énergie, mais permet de générer des leads à un coût bien moins élevé qu’en outbound marketing. Selon une récente étude, un lead généré avec l’inbound marketing coûterait même 61% moins cher que lead généré via des actions marketing et commerciales traditionnelles.

 

L’inbound marketing permet de prospecter en continu

N’oubliez pas que le profil des acheteurs en BtoB a évolué. Ces derniers effectuent 67% de leur parcours d’achat en ligne. Avoir mis en place une stratégie d’inbound marketing permet d’être toujours présent pour ces profils. En un sens, disposer d’articles de blog répondant à toutes les questions que se pose votre cible vous permet de prospecter 7j/7 et 24h/24. Vous pouvez partir en vacances l’esprit tranquille, vous avez la certitude de trouver à votre retour une liste de leads qualifiés. Pas mal, non ?

 

L’inbound marketing pour aligner les équipes marketing et commerciales

C’est bien connu : les équipes marketing et ventes ont bien souvent du mal à s’entendre… et à collaborer en bonne intelligence. Cette mésentente est due au fait que les commerciaux reprochent à l’équipe marketing la mauvaise qualité des leads, tandis que le marketing se plaint que les informations ne remontent pas suffisamment vers elle. En adoptant une stratégie d’inbound marketing, vous vous affranchissez de ces difficultés. Dans ce nouveau monde, le marketing génère des leads de qualité qu’il ne transmet au commercial que lorsque le prospect est mûr. Les commerciaux n’ont plus qu’à adapter leur discours en fonction du contenu qui aura intéressé le lead tout au long de son parcours d’achat. En constante communication pour identifier le type de contenus qui plaît aux prospects, les équipes commerciales et marketing sont parfaitement alignées, avec un objectif commun en ligne de mire.

     Lire aussi : Comment aligner les équipes marketing et ventes ?

Les chiffres clés de l’inbound marketing

Chiffres-Inbound-marketing

Inbound marketing : exemple

Prenons l’exemple d’un éditeur de logiciels qui vient de lancer sa solution B2B et qui cherche à la faire connaître. Son site internet vient tout juste d’être créé, il a fait un peu de Google AdWords, mais cette façon de faire lui coûte cher et n’est pas pérenne. Il cherche à adresser un grand nombre d’entreprises et la prospection commerciale classique, par téléphone ou emailing, montre vite ses limites.

C’est un candidat idéal pour l’inbound marketing ! Une fois les cibles bien définies, les buyer personas, l’agence d’inbound marketing met en place une stratégie éditoriale. Chez WebConversion, il s’agit d’une liste d’articles pensés pour répondre aux différentes problématiques des cibles, de la phase Découverte à la phase Achat. Deux à quatre articles sont ainsi publiés chaque mois sur le blog de l’entreprise, avant d’être partagés sur les réseaux sociaux tels que LinkedIn. Ces articles sont également automatiquement intégrés à la newsletter de l’entreprise, afin de partager le contenu créé à un maximum de prospects. Cette stratégie de contenus permet de faire remonter le site dans les résultats de recherche de Google et le site de l’entreprise gagne peu à peu en notoriété. D’un autre côté, les lecteurs montent en maturité au fil des articles, téléchargent des cas clients ou des livres blancs, jusqu’à atteindre un scoring qui signifie qu’ils sont prêts à être contactés par des commerciaux. La stratégie d’inbound marketing permet ainsi de décupler son nombre de leads, sans avoir à entreprendre de démarches commerciales. Vos prospects viennent directement à vous et vous bénéficiez d’une aura d’expert dans votre domaine.

 

Que vous ayez déjà adopté une stratégie d’inbound marketing ou que vous débutiez votre stratégie marketing digitale, WebConversion est là pour vous accompagner. Besoin de support pour vous lancer ? D’un accompagnement sur la durée de vos équipes marketing ? Ou bien d’externaliser tous vos efforts d’inbound marketing ? Nous adoptons notre offre à vos besoins, à vos objectifs et à votre organisation. Après une analyse de votre entreprise, de ses enjeux, de son environnement, et de son organisation marketing et commerciale, nous vous proposerons une mission d’accompagnement sur mesure.

 

Vous aimerez aussi :

Inbound Marketing
Top-5-des-erreurs-que-commettent-les-novices-de-l'inbound-marketing
Top 5 des erreurs que commettent les novices de l’inbound marketing

Top 5 des erreurs que commettent les novices de l’inbound marketing

On ne devient pas un as de l’inbound marketing du jour au lendemain. Bien souvent formatés par leurs réflexes de communicants ou de commerciaux, il n’est pas rare que nos clients commettent des erreurs de débutant dans la mise en place de leur stratégie d’inbound marketing. WebConversion vous propose de les passer en revue pour apprendre de ses erreurs et devenir peu à peu un maître jedi de l’inbound marketing !

Inbound Marketing
Sociétés-de-conseil-démarquez-vous-grâce-à-l'inbound-marketing
Sociétés de conseil, pour vous démarquer, misez sur l’inbound marketing !

Sociétés de conseil, pour vous démarquer, misez sur l’inbound marketing !

Le content marketing a le vent en poupe et est utilisé par de plus en plus d’entreprises. Résultat : il devient de plus en plus difficile d’être audible parmi la foule bruyante de contenus. Un des moyens pour parvenir à se faire entendre, tout en offrant de la valeur à son audience, est l’influencer outreach, ou la sensibilisation des influenceurs.

ABMInbound Marketing
ABM-VS-inboud-marketing
Account Based Marketing et Inbound Marketing : différences et similarités

Account Based Marketing et Inbound Marketing : différences et similarités

Si l’Inbound Marketing a déjà trouvé sa place dans le cœur de nombreux marketeurs, l’Account-based marketing reste encore peu connu. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas de choisir l’un au détriment de l’autre. Ces deux stratégies ne sont en effet pas si opposées que cela et gagnent même à être mises en place conjointement. Bien qu’il s’agisse de deux approches et deux philosophies différentes, elles n’en ont pas moins de nombreux points communs. Explications.

 

CTA-LB-inbound-marketing

LIVRE BLANC

CTA-LB-inbound-marketing